Simulation du monorail sur l'autoroute 40, au carré D'youville dans la ville de Québec et traversant le pont de Québec.

Lire la suite


Voir la vidéo

 

L'avenir nous appartient

Les nombreux avantages écologiques

 
 
 

Pour ceux qui connaissent bien les aspects techniques du monorail, vous comprenez déjà pourquoi la circulation en hauteur des navettes maintien le tissu urbain sous-jacent presque intact et permet à la circulation routière et ferroviaire, tout comme celle des piétons et des animaux, de poursuivre leur route allégrement, sans subir d'entraves venant du monorail. De plus, le monorail, étant surélevé, n'exige pas la construction de viaducs, de tunnels ou de ponts additionnels, ce qui est impossible pour un TGV ou même un système léger sur rail (SLR).

ecologiqueLes avantages écologiques du système de monorail suspendu sont donc importants et s’inscrivent pleinement dans la recherche actuelle de développement durable.

D'abord la construction elle-même du monorail est écologique, puisque l'infrastructure peut utiliser les mêmes corridors déjà utilisés par d’autres modes de transport, et par le fait même, réduire au minimum les interventions sur le chantier ou sur le terrain, avec une seule emprise au sol d'à peine quelques mètres carrés par pylône situé chacun à quelques 40 ou 50 mètres de distance.

Par ailleurs, le fonctionnement du monorail est alimenté par une électricité verte produite au Québec par des barrages hydro-électriques ou par des éoliennes, et non par les combustibles fossiles.

De plus, l’utilisation du réseau de monorails réduira de façon significative la circulation aérienne, automobile, ferroviaire et autobus dans les corridors des lignes de monorails, réduisant ainsi d’autant plus la dépendance du Québec au pétrole et, par conséquent, toutes les émissions de GES correspondantes. L’utilisation du réseau de monorail entraînera ainsi une réduction des accidents sur les routes estimés à 27 %, comme l'a démontré la mise en service des lignes TGV en France.

Comme nous l'avons déjà dit, les lignes de monorails ne couperont pas le pays en deux, comme le TGV, et il facilitera la circulation des autres modes de transport, des piétons et des animaux sauvages. Ajoutons finalement que la circulation des navettes sera silencieuse et respectueuse des riverains installés le long des lignes, d'autant plus que les trajets en monorails seront sans doute très attrayants, confortables et reposants, et même panoramiques pour les passagers.